Koléa-Bône.net : Forum consacré à Koléa  : 


                

|
Auteur Sujet:   Liberté - Egalité - Fraternité - Laïcité
René BONNEL
 Administrateur Système
  

posté le 16-Nov-2015 20:18         GIF picture     envoyer un email a René BONNEL               


Nous sommes à tes côtés, jeunesse de France métropolitaine, qui découvre aujourd'hui avec horreur ce qu'a été la nôtre. Ce drapeau ce soir ensanglanté, hier tu en avais honte, maintenant tu le hisses haut et fier parce qu'au prix du sang versé tu comprends enfin son symbole. Hier tu rejetais la Marseillaise, tu trouvais ses paroles terrifiantes, mais aujourd'hui tu comprends mieux et ces mêmes paroles tu les hurles dans la foule pour dissiper ta douleur. Ainsi va l'histoire, il faut prendre des coups au présent pour mieux juger le passé. Tant mieux, jeunesse de France, si le monde te soutient de sa compassion. Nous, nous n'avons pu que pudiquement pleurer dans l'abandon, dans l'indifférence totale quand ce n'était pas l'exclusion. Sans rancune.



drapeau_france.gif
Ajouter une réponse


|
Auteur Sujet:  
Marie-paule
 
  

posté le 16-Nov-2015 22:01     envoyer un email a Marie-paule                     
Toujours au plus prés de nos propres sentiments comme d'habitude. Je t'embrasse
CABOT Pierre
 
  

posté le 17-Nov-2015 07:01     envoyer un email a CABOT Pierre                     
Il faut serrer les coudes, et lutter pour garder
notre liberté, si fragile.
René BONNEL
 Administrateur Système
  1050 message(s)

posté le 17-Nov-2015 21:26     envoyer un email a René BONNEL      JPG picture                
Merci Marie-Paule, merci Pierre. La lumière est toujours vivante et les barbares vont disparaître dans les ténèbres où la Raison, l'intelligence et l'Amour auraient dû les contenir.

tourTricolore.jpg
 
ROUGÉ - RATEAU Hélène
 
  

posté le 18-Nov-2015 15:21     envoyer un email a ROUGÉ - RATEAU Hélène                     
Tout était enfoui, invisible, inaccessible, et, soudain une seconde a suffi pour faire ressurgir cette vision macabre que nous avions réussi , sans aide, sans secours malgré les insultes, les mises à l'écart, à enterrer dans nos cœurs et nos pensées. Mais nous savions tous qu'un jour notre mémoire exploserai. Pourtant nous n'avons jamais souhaiter une revanche.
René BONNEL
 Administrateur Système
  1050 message(s)

posté le 19-Nov-2015 09:38     envoyer un email a René BONNEL                     

«Carnage», c'est le titre du texte que Magyd Cherfi, d’origine algérienne et chanteur du groupe Zelda, a rédigé samedi soir, une déclaration d'amour à la France que «La Dépêche du Midi» publie ci-dessous en intégralité.

 

 

 

Le texte de Magyd Cherfi :

«Il y a des jours comme ça où on aime la France, où on a envie de chanter la Marseillaise, envie d'être tricolore comme un supporter insupportable. Il y a des jours où on se reproche de pas être assez français. Des jours où on voudrait s'appeler Dupont quand on s'appelle Magyd. Suis-je toqué ? Suis-je choqué ? Oui je laisse se répandre la douleur en mon cœur et reposer ma tête percutée de plein fouet.
C'était un carnage et c'est mon jour de baptême, je deviens solennellement français, c'est dit. Je promets devant le fronton des mairies d'aimer la France pour le pire et le meilleur, de la protéger, de la chérir jusqu'au dernier souffle. Suis-je sonné ? Miné ? Je nais.
Il y a des jours comme ça où même anar on porte un drapeau parce que c'est tout ce qui reste à brandir après l'embrasement et il est bleu blanc rouge. Il y a des jours où on aime ce pays même quand il a tort, même quand il se trompe parce qu'il est nous jusque dans les entrailles.
Des jours comme ça où on aime ce pays, ses hameaux, ses villages, ses monuments aux morts. Des jours où on regrette de pas la ménager la vieille dame aux quatre cents fromages.
Des jours où on préfère la justice à sa propre mère, des jours où on est à l'envers. Des jours qui dépassent nos propres idéaux de liberté, d'égalité, de fraternité. Des jours plus forts que la vie et c'est des jours de mort.
C'est vrai, des jours comme ça où on reprocherait à Renaud, Ferré, Brassens d'avoir aimé que la France et pas assez la patrie. Des jours où on voudrait être patriote sans attendre qu'un danger nous guette. Avant le sang, avant le feu.
On devrait avoir envie de sauver la France avant les signaux d'alerte, avant que la mort ne vienne exhaler son odeur dégueulasse. Allez ! Prenons les armes et sauvons ce trésor qui est la république et même la nation. Il y a des jours comme ça où on est de droite, de gauche, de tous les bords tant qu'ils respectent le droit de pas être d'accord. On envie ce pays d'autant tolérer d'avis contraires, d'idées extrêmes et nauséabondes.
Des jours comme ça où on mesure l'état de droit, la liberté, le combat pour la laïcité qu'elle que soit sa maladresse. D'assumer les débats foireux de l'identité nationale, de dire oui à la France quelle qu'elle soit, de tout assumer, Pétain et Jean Moulin, le lâche et le héros, l'orfèvre et le bourrin, l'étroit comme l'iconoclaste ? Des jours où Finkielkraut est un enfant de cœur, où le front national n'est qu'un adversaire de jeu.
Il y a des jours à lire Houellebecq pas pour ce qu'il écrit mais parce qu'il a peur ! Des jours à écouter Zemmour, Morano et Delon et la cohorte des dépités parce qu'ils perdent la boule. Des jours comme ça où on veut s'acheter deux sapins, un pour la tradition, l'autre pour l'effort de porter ce pays qui essaie en trois mots de nous faire une place.
Des jours où on veut manger des crêpes à mardi gras et à Pâques du chocolat.
Des jours où même noir ou même musulman, on veut bien que nos ancêtres soient gaulois.
Des jours comme ça où on s'incline devant la tombe du soldat inconnu, où on ne rechigne pas à la minute de silence. Des jours de fleurs pour tous les «morts pour la patrie» et qu'ils le soient au front ou à l'arrière-salle d'un restaurant. Des jours où on choisit son camp parce qu'il y en a pas d'autres.
Des jours où on applaudit à tout rompre les uniformes, tous les gardiens de la paix, les paras et les flics. Ce jour-là on aime les Français quels qu'ils soient. Des jours, mais il y en aura d'autres. »
CABOT Pierre
 
  

posté le 19-Nov-2015 11:37     envoyer un email a CABOT Pierre                     
Merci René pour cet article, mais moi je sais
qu'il y a des Musulmans, aussi et peut être
plus Français que moi, dans ma jeunesse, j'ai
travaillé pour des patrons Musulmans à Koléa,
j'en ai gardé toujours un tres bon souvenir,
alors merci à la personne qui a écrit cet
article, faut le faire savoir.
René BONNEL
 Administrateur Système
  1050 message(s)

posté le 27-Nov-2015 08:56     envoyer un email a René BONNEL      JPG picture                

Hommage à la jeunesse innocente tombée à Paris sous les tirs de la terreur. Et plus généralement, en mémoire à toutes les victimes du fanatisme dans le monde. A tous nos morts tombés en Algérie.

 

 

drapeau-francais.jpg
 
CABOT Pierre
 
  

posté le 27-Nov-2015 09:50     envoyer un email a CABOT Pierre                     
Pour avoir la paix, il faut faire la guerre, c'est
un cercle vicieux, on en tire rien de bon.
marco
 
  

posté le 28-Nov-2015 14:46     envoyer un email a marco                     
J'ai vu sur internet une très sympathique vidéo qui montre la manière avec laquelle certains habitants de la ville de Batna ont " honoré " le carnage qui a eu lieu le vendredi 13 novembre à PARIS !!!!
Le drapeau FRANCAIS a été mis au sol afin que les voitures roulent dessus et au final un " individu plein de courage " l'a arrosé d'essence pour l'enflammer sous les " vivas " des spectateurs !!!!! Savent-ils ces " enragés haineux " que des millions d'Algériens ont choisi de " s'établir " en France !!!! Savent-ils ces pauvres ignorants que le drapeau Algérien est souvent brandi dans les villes Françaises en toute impunité, y compris sur les Champs Elysées, l'une des plus belles avenues du Monde, sans la moindre difficulté ?? J'ai été outré et écoeuré en voyant ces images !!!! Je vous plains pauvres, pauvres de vous !!!!
marco
 
  

posté le 28-Nov-2015 16:40     envoyer un email a marco                     
Je crois que j'ai perdu la boule, moi aussi, dépité par ces députés, en refusant d'intégrer cette pensée unique ! Exaspéré par ce fameux " politiquement correct " qui me rabat les oreilles depuis des années et dont on voit le résultat maintenant...
En dehors de ce carnage du vendredi 13, ce qui m'a fait encore plus peur, c'est cette haine délirante déversée à BATNA, par une foule hystérique, piétinant le drapeau Français qui finira incendié !!!! Savent-ils, eux, que des millions d'Algériens ont choisi la France pour s'y replier ??? Savent-ils que le drapeau Algérien circule, en toute liberté, dans les rues de nos villes en toute impunité ....et en toute provocation !!!!
René BONNEL
 Administrateur Système
  1050 message(s)

posté le 28-Nov-2015 22:07     envoyer un email a René BONNEL                     

Marco, je comprends ta colère. Cependant, je viens d'aller voir les images dont tu parles sur internet. Ce n'est pas "une foule", loin de là, c'est un groupuscule d'une quinzaine de jeunes gens abrutis (entre 8 et 20 ans) dans une petite rue de Batna qui est loin d'être les Champs Elysées. D'ailleurs la scène est tournée avec un téléphone portable, la presse n'ayant pas trouvé l'occasion de se déranger. Le tout est posté sur Youtube, ce que n'importe quel couillon peut faire sans que cela constitue une information. Pour moi, ce n'est pas le peuple algérien qui est descendu dans la rue pour brûler le drapeau français. C'est une bande de jeunes imbéciles qui ne savent même pas qu'ils sont en train de glorifier ceux-là même qui sont responsables des années noires... En revanche, après les attentats, on a relevé en France un certain nombre d'individus ayant manifesté leur satisfaction. Là c'est inadmissible. On ne peut pas profiter socialement et financièrement d'un système aux frais des contribuables et cracher sur le pays qui te nourrit. Et les sanctions les plus fortes et les plus définitives doivent tomber. Comme en Algérie, quand des choses de ce genre arrivent...
mourad
 
  

posté le 28-Nov-2015 22:40     envoyer un email a mourad                     
Mr marco, sans rancune et sans haine, vous vous etes pose la question pourquoi ce groupe de jeune si on
les considere comme des imbeciles et des ignorants, ont reagi de tel maniere. Mr marco, y a jamais fumee
sans feu. Vous avez visionne sur internet que ce video et vous n avez pas visionne le sympathique video
mis sur le net 3 jrs auparavant ou un groupe de francais ont mis le feu et bruler le drapeau algerien et
marocain. Ce groupe de jeune ne represente qu eux memes et ne represente pas le peuple algerien ds son
entier. Sacher mr, qu il y a des haineux, des imbeciles et des ignorants partout. Amicalement.
DEGUN
 
  

posté le 28-Dec-2015 18:29     envoyer un email a DEGUN                     
Quand je fais quelque chose de bien, je me sens bien. Quand je fais quelque chose de mal, je me sens mal. C'est ma religion.
Abraham Lincoln
Olivier-Lefebvre
 
  

posté le 08-Jan-2016 11:42     envoyer un email a Olivier-Lefebvre                     
M E R C I
René BONNEL
 Administrateur Système
  1050 message(s)

posté le 11-Jan-2016 12:35     envoyer un email a René BONNEL                     

[Une allocution de Victor Hugo lue place de la République lors de l’hommage aux victimes
du dimanche 10 janvier 2016.]


 

« Les paroles me manquent pour dire à quel point m’émeut l’inexprimable accueil que me fait le généreux peuple de Paris.
Citoyens, j’avais dit : Le jour où la République rentrera, je rentrerai. Me voici.
Deux grandes choses m’appellent. La première, la République. La seconde, le danger.
Je viens ici faire mon devoir.
Quel est mon devoir ?
C’est le vôtre, c’est celui de tous.
Défendre Paris, garder Paris.
Sauver Paris, c’est plus que sauver la France, c’est sauver le monde.
Paris est le centre même de l’humanité. Paris est la ville sacrée.
Qui attaque Paris attaque en masse tout le genre humain.
Paris est la capitale de la civilisation, qui n’est ni un royaume, ni un empire, et qui est le genre humain tout entier dans son passé et dans son avenir. Et savez-vous pourquoi Paris est la ville de la civilisation ? C’est parce que Paris est la ville de la révolution.
Qu’une telle ville, qu’un tel chef-lieu, qu’un tel foyer de lumière, qu’un tel centre des esprits, des cœurs et des âmes, qu’un tel cerveau de la pensée universelle puisse être violé, brisé, pris d’assaut, par qui ? par une invasion sauvage ? cela ne se peut. Cela ne sera pas. Jamais, jamais, jamais !
Citoyens, Paris triomphera, parce qu’il représente l’idée humaine et parce qu’il représente l’instinct populaire.
L’instinct du peuple est toujours d’accord avec l’idéal de la civilisation.
Paris triomphera, mais à une condition : c’est que vous, moi, nous tous qui sommes ici, nous ne serons qu’une seule âme ; c’est que nous ne serons qu’un seul soldat et un seul citoyen, un seul citoyen pour aimer Paris, un seul soldat pour le défendre.
A cette condition, d’une part la République une, d’autre part le peuple unanime, Paris triomphera.
Quant à moi, je vous remercie de vos acclamations mais je les rapporte toutes à cette grande angoisse qui remue toutes les entrailles, la patrie en danger.
Je ne vous demande qu’une chose, l’union !
Par l’union, vous vaincrez.
Étouffez toutes les haines, éloignez tous les ressentiments, soyez unis, vous serez invincibles.
Serrons-nous tous autour de la République en face de l’invasion, et soyons frères. Nous vaincrons.
C’est par la fraternité qu’on sauve la liberté. »

 

Victor Hugo
Ajouter une réponse


Retour au site Koléa-Bône.Net