Forum consacré à Bône  : 


                

|
Auteur Sujet:   mon livre sur Bône
Gérard
 
  

posté le 14-Jun-2015 20:35         PNG picture     envoyer un email a Gérard               


 MON ALGÉRIE  PERDUE À jAMAIS.

Mes jours heureux à Bône . 1949-1962

Un Pied Noir raconte son déchirement

( 287 pages,55 photos)

Quand on est enfant,  on ne réalise pas que ce qui est beau peut un jour se finir. On pense qu’il en est ainsi des choses et du temps.

À travers mes souvenirs d’enfant,  je raconte mes jours heureux,  loin des clichés menteurs dont nous Pieds noirs ont été affublés.  Colons,  sueurs de burnous et j’en passe.  Nous le petit peuple des Pieds noirs.  Dans notre simplicité, notre pauvreté, vivions en harmonie avec les musulmans  ce qui n’a pas plu à un diable qui se disait général alors qu’il n’était que colonel,  traître,  fourbe, lâche et assassin il détruisit nos rêves et ruina nos vies et notre Pays.

Dans ce livre le petit enfant que j’étais  retrouve sa vie de tous les jours à Bône Algérie,  les jours qui s’écoulent.  Au rythme de la chasse à Sidi Djemil,  de la pêche au lever de l’Aurore,  les réveillons de noël et jour de l’an,  ma communion à l’église St-Thérèse.  Les rameaux à l’église St-Anne, les gâteaux de  pâques de  ma maman,  la macaronade dans les montagnes avec ces femmes aux parfums de Henné et robes multicolores sur lesquelles brillaient de mille feux des bijoux de cuivre et cela au son des you you.  les soirées de brochettes,  l’école, les jeux, les promenades les soirs d’été à St Cloud, les calèches du cour Bertagna,  le mariage de Yvette et Roger avec promenade obligatoire au cap de Garde, etc. Et puis Après 1962 ce ne furent plus les jours heureux. le petit garçon que j’étais  vous  raconte la  galère ou dans cette terre étrangère de France, au milieu de haine et mépris, pour survivre,  je devins un voleur,  et ou ma Maman, se battant chaque jour pour que nous survivions dans cette France  hostile, je décidais de lui donner le nom de * Mère Courage. 

Enfin je raconte  mon retour à Bône après 47 années, ou je retrouve mes jours heureux.  Mes senteurs de Henné et mes youyou,  comme au temps …oui…. au temps des ……!

Gérard Rodriguez.     ( texte et photo de la page dos du livre )

MON LIVRE ( 287 pages,55 photos)prix* 23.95 euros

TITRE  = * MON ALGÉRIE PERDUE À JAMAIS *

MES JOURS HEUREUX À BÔNE 1949-1962.


AUTEUR :  GÉRARD RODRIGUEZ


 


Commande postale livrable dès aujourd’hui
 
dans le monde entier en commandant aux


 


ÉDITIONS :  www.lulu.com  ( biographies et mémoires)



 

NUMERO ISBN  978 1 326 29713


Sera  disponilble dans les librairies du monde entier


Également par commande dès juillet 2015
 


Modifié le 17-Jun-2015 19:42 par admin
photo couverture , livre.png
Ajouter une réponse


|
Auteur Sujet:  
Jean Boudon
 
  

posté le 15-Jun-2015 17:02     envoyer un email a Jean Boudon                     

Gérard, j'ai lu avec sympathie et émotion profonde vos textes déjà postés sur ce forum et sur d'autres sites.

 

Vous avez un vrai talent de conteur, émouvant, criant de vérité, qui tire les larmes de tous ceux qui comme nous ont la Nostalgérie. Même si votre style s'éloigne parfois des classiques, même sans connaître tous les lieux et les situations que vous racontez, même sans éprouver avec la même intensité la douleur de la perte de votre pays, on ne peut qu'être profondément remué par vos récits.

 

Mon admiration pour votre talent, et mon respect pour votre douleur intacte ne me fait toutefois pas cautionner l'expression de ressentiment, de rancoeur, presque de haine que vous exprimez parfois, et qui ternit votre propos. Comme vous le savez, le drame que nous avons vécu est infiniment plus complexe que la seule "trahison" d'un homme, et les responsabilités bien plus larges... Je crois que l'esprit de modération qu'a voulu le fondateur du site est souhaitable aussi hors du site, et je vous invite à y adhérer, même quand l'émotion vous submerge.

 

Bien cordialement à vous
Bernard
 Utilisateur
  325 message(s)

posté le 17-Jun-2015 10:09     envoyer un email a Bernard                     

" Dilige et quod vis fac "  Aime, et fais ce que tu veux.

Saint Augustin     .....pour la démarche

Avec les amitiés d'un koleatien

Bernard
Bernard
 Utilisateur
  325 message(s)

posté le 20-Jun-2015 21:08     envoyer un email a Bernard      JPG picture                

   Et si nous prenions conscience de notre finitude nous serions plus vrais plus sincères moins craintifs plus respectueux de notre mémoire moins ennuyeux, nous serions plus vivants.

Je lève mon verre à la jeunesse à ses forces à ses envies, quand à nous si nous pouvions rester debout ....

Bernard

Capturer carpe diem.JPG
 
Ajouter une réponse


Retour au site Koléa-Bône.Net