Forum consacré à Bône  : 


                

|
Auteur Sujet:   Re: recherche
Agnès Piquois
 
  

posté le 27-Apr-2008 00:20             envoyer un email a Agnès Piquois               

Pour Jean-Louis Blanc. Bonsoir, Merci beaucoup pour la photo des profs de Curie. Très émue, je me suis précipitée sur le mail de monsieur Marion dans l'espoir d'avoir des nouvelles de Virgile Maccanti. Hélas, ce mail ne semble pas être valide et mon message m'est instantanément revenu. Si vous avez d'autres pistes... Merci d'avance, Agnès.



Ajouter une réponse


|
Auteur Sujet:  
Frédérique
 
  

posté le 27-Apr-2008 09:48     envoyer un email a Frédérique                     
J'aurai une piste concernant Macanti Virgile: il serait à Boulouris ,à coté de St-Raphael.Jattends confirmation!!
maccanti
 
  

posté le 23-Apr-2010 16:54     envoyer un email a maccanti                     

J'ai été surpris d'apprendre, tout à fait par hasard, que tu cherchais à avoir de mes nouvelles.

Tu possèdes, à présent, mon adresse électronique.

A bientôt, peut-être, sur la toile.
BUSIDAN
 
  

posté le 09-May-2010 12:04     envoyer un email a BUSIDAN                     

Bonjour,

     C'est par l'intermédiaire d'une recherche menée sur Google à propos d'un ancien condisciple du lycée Saint-Augustin de Bône que j'ai eu des nouvelles de Maccanti Virgile par Piquois Agnès que je remercie.Donc si c'est toi, Virgile , qui lit ce courriel, et si çà ne te dérange pas, peux-tu répondre à ce message? Merci.  Jean-Claude  BUSIDAN
Maccanti
 
  

posté le 12-May-2010 23:16     envoyer un email a Maccanti                     

Le passé frappe de nouveau à ma porte et j'en suis heureux. Je n'ai rien oublié de la rue Sadi Carnot, du Lycée Saint-Augustin, de toi et de ton frère. Le temps n' a pas de prise sur nos souvenirs de prime jeunesse. Merci d'avoir pensé à moi. Amicalement à toi, Virgile.

 
BUSIDAN
 
  

posté le 03-Apr-2012 14:38     envoyer un email a BUSIDAN                     

Eh oui, tu vois, moi non plus, je n'ai rien oublié des stations passées assis sur le seuil de la maison de tes parents, à côté de l'Olympia, sans parler de notre cher lycée, Bourdieu, Allouche, Bernert, Papillon, Costabile, Laroye...Que deviens-tu? J'espère ne pas, par ce courriel, te contraindre à me répondre si tu as décidé de ne pas ouvrir les portes du passé. Dans le souvenir, à toi     Jean-Claude
Ajouter une réponse


Retour au site Koléa-Bône.Net