Koléa-Bône.net : Forum consacré aux autres sujets  : 


                

|
Auteur Sujet:   Les mémoires confrontées : l'Algérie d'hier à aujourd'hui
René BONNEL
 Administrateur Système
  

posté le 11-Jun-2012 12:02             envoyer un email a René BONNEL               


Bonjour,

 

A voir ou à revoir sur www.kolea-bone.fr , ce débat de "Direct 8" sur l'Algérie 50 ans après.
Avec, en autres, Alain Vircondelet, universitaire, et Malek Chebel que j'ai vus hier dimanche au salon du livre de Nice.

Les mémoires se confrontent, les opinions s'opposent, c'est le propre d'un débat.
Les commentaires sont ouverts si la poursuite de cette discussion vous intéresse, et nous attendons des "propos raisonnés". Les interventions hors sujet, haineuses, racistes ou polémiques, d'où qu'elles viennent, seront catégoriquement rejetées sans que je prenne la peine de m'en expliquer.

Je vous remercie de votre compréhension et de votre correction.
René
Cordialement à tous !


Modifié le 11-Jun-2012 13:18 par admin
Ajouter une réponse


|
Auteur Sujet:  
Claude
 
  

posté le 15-Jun-2013 10:40     envoyer un email a Claude                     

Réflexions personnelles:

Ayant quitté l'Algérie à l'âge de 14 ans, j'ai beaucoup lu depuis pour connaître notre histoire et j'ai découvert des choses relativement intéressantes que même notre spécialiste historique Benjamin Stora n'a, semble-t-il, jamais évoquées. Je vous les livre sans parti pris avec sérénité, le temps ayant fait son oeuvre:

- Ce n'est pas la France qui devait envahir l'Algérie ( la Berbérie) en 183 mais bien l'Egypte qui devait s'emparer de la Tunisie et de l'Algérois, fort d'un gros contentieux avec la Turquie. Ce faisant, Charles X avait demandé que l'invasion se fasse de concert avec les troupes egyptiennes. Les Egyptiens qui voulaient des armes et des navire refusèrent, invoquant qu'il s'agissant d'un problème exclusivement musulman.

- Les Français prirent donc l'initiative en 1830 et, les prévisions météo n'existnt pas, on ne pouvait lancer le projet qu'en été.

- A bord des navire français, il y avait deux délégations (anglais et hollandaise) qui, lassées par la piraterie des janissaires, voulaient voir comment les Français allaient opérer.

 - On connait la suite.. Ne parler que des malheures causés par la France ne peut néanmoins occulter 2 faits marquants:

a. Ce sont les Français qui ont chassé les Turcs et libéré, si je puis dire, l'Algérie du jouq oppressant. Ne subsiste de la présence ottomane que la référence au Dey hussein ( quartier de Hussein-Dey à Alger). A l'époque beaucoup d'algériens s'étaient enrolé dans l'armée française pour combattre les Turcs pour se retirer ensuite sous les menaces..

b. L'Algérie a une histoire complexe vis-à-vis de la France qui ne peut être traitée sous le seul aspect de la colonisation ( le méchant français fouettant l'arabe et le kabyle). J'en veux pour preuve que le petit-fils d'Abdel-Kader s'était enrôlé dans les rangs de l'armée française pour combattre les Allemands en 1915.

Ceci étant, j'aurais aimé que la France et l'Algérie aient une relation plus apaisée. Dans un récent reportage sur l'Inde et le colonisation anglaise, on voyait ces indiens remerciant les anglais de les avoir colonisés car cela leur avait permis de faire un pas gigantesque en avant. Ferhat Abbas a dit a peut près la même chose quand il déclara ' le plus grand crime de la France en Algérie, c'est de nous avoir abandonnés en 1962".
Claude
 
  

posté le 15-Jun-2013 21:21     envoyer un email a Claude                     

Je relis le texte que vous avez publié: toutes mes excuses ! J'ai dû mal le lire avant envoi car il contient des fautes d'ortographe !
René BONNEL
 Administrateur Système
  1030 message(s)

posté le 18-Jun-2013 07:52     envoyer un email a René BONNEL                     
Bonjour et merci Claude pour ce rappel historique qu'on oublie volontairement... Dans un autre sujet mais dans le même esprit, j'avais conseillé (entre autres) le livre de Gilbert Meynier : "L'Algérie des origines" (de la préhistoire à l'avènement de l'Islam). Amicalement. René.
lili n guyen
 
  

posté le 27-Jun-2013 22:03     envoyer un email a lili n guyen                     

je suis nee en 54 eduquee  chez les soeurs franco algerienne vivant en france et fille de militaire,lors de l independance je peux vous dire qu a cet age on ne saisit pas ce qui se passe puique ,bone ne devient annaba pour nous qu en 1967 68 ou officielleùent les militaires francais restes pour la cooperation quittent le territoire et donc 69 est presque la date limite ou l on quitte definitivement l algerie non pas que les annabis ne nous veulent plus mais il apparait a partir de 70 on commence a sentir qu il faut partir  l islamisation et l arabisation deviennent generalee nous n avons plus notre place;l algerie de notre enfance et meme de notre adolescence n etait plus notre algerie  je n y suis plus retournee mes amies j ai repris contact avec depuis internet ce virtuel permet une reunification entre mes deux pays mais cela ne reste que virtuel;amitiees
Ajouter une réponse


Retour au site Koléa-Bône.Net