Koléa-Bône.net : Forum consacré à Koléa  : 


                

Voulez-vous supprimer le message ci-dessous


Mot de passe :

|
Auteur Sujet:   France-Algérie : une réconciliation est-elle possible ?
René BONNEL
 
  

posté le 02-Oct-2006 18:04             envoyer un email a René BONNEL               


Le week-end prochain des 6, 7 et 8 octobre, je participerai comme chaque année au festival du livre de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes. Depuis 1988, cette manifestation de grande audience rassemble environ 350 auteurs et près de 200 éditeurs. Un large public s?y retrouve autour d?une trentaine de débats et d?une centaine d?interviews.

« Hommes, femmes en quête de libertés », tel est le thème de cette année placée sous la présidence d?honneur d?Axel Khan.

Samedi 7 octobre, le programme annonce une table ronde sur le thème :


Algérie-France, les réconciliations sont-elles possibles ?

avec Benjamin Stora, Souâd Belhaddad, Fatima Besnaci-Lancou, Maïssa Bey, et Georges Morin, animé par Frank Nouchi du journal le Monde.

J?espère me libérer pour assister à ce débat et vous en faire le reportage dans cette rubrique que j?ai placée sur le forum de Koléa ¾ alors que le sujet en dépasse les frontières ¾ pour m?assurer de la modération des avis qui seront toujours les bienvenus dans leur diversité tant qu?ils contribueront à nous éclairer.

Enfin, l?Orchestre régional de Cannes - Provence-Alpes-Côte d?Azur et ses 43 musiciens, sous la direction de Philippe Bender, proposeront un concert exceptionnel accompagné de lectures de Retour à Tipasa, de mon cher Albert Camus, par Maïssa Bey.

Cette formule de concert littéraire avec l?orchestre régional a été inaugurée par votre serviteur le 19 novembre 2005. On m?avait demandé en effet d?écrire un dialogue entre deux comédiens (un adulte et une adolescente) pour tenter d?expliquer de la façon la plus simple et la plus pédagogique possible ce qu?on entend par « laïcité » aujourd?hui.

Ce texte a été acclamé par 600 spectateurs debout, de toutes confessions, de toutes opinions, de toutes origines, et beaucoup m?ont dit que la justesse des mots choisis leur avaient donné « la chair de poule ». C?est le plus beau compliment que l?on puisse faire à un auteur (anonyme), puisque de simples mots assemblés comme des notes ont suffi à transmettre l?émotion qu?il recherchait pour donner un autre accès au sens.

Pour reprendre ce qu?écrivait Titi récemment sur ce site : « Ça montre aux critiques que nous ne sommes pas QUE des mangeurs de merguez ! » Non, mais?



Ajouter une réponse




Retour au site Koléa-Bône.Net