Forum consacré à Bône  : 


                

Voulez-vous supprimer le message ci-dessous


Mot de passe :

|
Auteur Sujet:   Jeux de mains......
Yves
 
  

posté le 12-Sep-2010 14:50             envoyer un email a Yves               


Salut les Bônois,

Un petit coup de nostalgie et d'histoire sur les us et coutumes des petits bônois qui ne possédaient ni téléphone portable, ni ordinateur à 10 ou 12 ans, j'ai nommé (entre autreS) le jeux de billes) : Ce jeu se jouait dans tous les quartiers avec des expressions quelquefois différentes. Avec des billes "AGATHES" pas "CARAQUES".

Le jeu de triangle avec des billes à l'intérieur de ce triangle où chacun mettait 2 à 3 billes et où il fallait "tuer" l'adversaire c'est à dire toucher sa bille avec ces expressions : TA TETE OU LA BILLE BORVINANT (Borvinant voulant dire que la bille touchée devait avoir fait plus que 4 doigts réunis, KICKS AU GRAND QUI M'ARRETE (à savoir que si un pied arrêtait la bille involontairement on pouvait la pousser plus loin) HAUTEUR ou DEMI HAUTEUR : on pouvait tirer sur la bille de la hauteur du genou debout ou accroupi.(tia pas dit hauteru - oui j'ai dit hauteur.....). DIEU étant le trait d'où était donné le départ. Des jeux très sérieux car si tu perdais 4 ou 5 billes, fallait pas croire que ta mère allait t'en acheter un sac comme maintenant.

A la période des abricots, le jeux des noyaux : quel bônois n'a pas joué aux noyaux d'abricots ?  Le petit tas de 4 qu'il te fallait détruire en te plaçant à quelques pas et qui permettait à celui qui cassait le dernier tas d'empocher tous les noyaux à terre. Ces noyaux que nous teintions quelquefois dans différentes couleurs et que nous mettions dans des sacs cousus par les mamans.

Et enfin le jeu de toupie (pas le jeu de filles où tu faisais tourner une toupie en forme de champignon avec un petit fouet), non le jeu de toupie des garçons, avec une toupie que nous appelions marie la longue, grande toupie jaune avec un clou à la base, dont nous coupions le chapeau et faisions des entailles pour les faire vrombir comme un avion. Il fallait les enrouler d'une ficelle spéciale et la lancer violemment par dessus l'épaule, la variante étant de dessiner un rond et d'y laisser les toupies précédentes, le nouveau lanceur devant tenter de les casser en lançant la sienne.......

Voilà quelques jeux de gamins de la rue vergniaud à la colonne mais qui devaient se retrouver dans tout Bône.

A votre tour, racontez donc ces jeux qui nous passionnaient à l'époque et qui coutaient si peu à nos parents qui n'avaient pas souvent les moyens de nous payer autre chose.

Salut Bônois,

Yves

 

 



Ajouter une réponse




Retour au site Koléa-Bône.Net